Investissement immobilier ce qu'il faut savoir

Les décisions en matière d’investissement immobilier doivent être fondées sur des recherches solides. Trois points importants sont à prendre en compte : les vacances de logement, les statistiques sur le chômage, et les informations démographiques. Mais, quel est le plus important ? Avant de répondre à cette question, nous allons les examiner un à un.

La vacance de logement

Elle indique, dans certains cas, le niveau de la demande de location dans un lieu particulier. Les immeubles bien situés ont un faible taux de vacances, et vice versa. Il ne faut pas oublier qu’à chaque fois que votre immeuble est inoccupé (c’est-à-dire sans locataire), il vous coûtera de l’argent. La bonne marche de cette affaire dépend avant tout de l’emplacement de votre bien d’investissement. Un faible taux de vacance de logement, dans une région ou un département par exemple, favorise les perspectives de croissance de votre capital au fil du temps.

En général, les bons emplacements présentent la plupart ou la totalité des caractéristiques suivantes :

  • une bonne perception par le public ;
  • la proximité des meilleures écoles ;
  • la proximité des commerces ;
  • la proximité d’un centre d’affaires ;
  • de bons transports publics ;
  • de nombreuses choses à faire le week-end, de bons restaurants, de meilleurs cafés, d’autres lieux de divertissement, des parcs, etc… 

Les locataires paieront souvent un loyer plus élevé pour habiter dans les zones qui présentent ces caractéristiques.

Les statistiques sur le chômage

Les lieux qui ont un faible taux de chômage ont également tendance à être très demandées. Investir dans ces endroits est excellent pour maximiser le rendement locatif et les perspectives de croissance du capital. Vous avez également plus de chances d’avoir un taux de rotation des locataires plus élevé. 

Par contre, un taux de chômage élevé peut avoir l’effet inverse. Il est plus difficile d’attirer des locataires de qualité si vous achetez un bien immobilier dans ces endroits. Par ailleurs, les locataires peuvent avoir du mal à payer leur loyer s’ils deviennent eux-mêmes chômeurs.

Les informations démographiques

Elles décrivent les caractéristiques des personnes, des ménages et des logements dans un endroit particulier. Ces données concernent :

  • l’âge moyen et le revenu moyen des habitants d’une région ;
  • le nombre de la population y compris les taux de croissance ;
  • les catégories d’emplois ;
  • le nombre moyen de personnes par ménage ;
  • le nombre de personnes qui louent, achètent ou possèdent une propriété ;
  • le prix moyen des maisons et des appartements dans la région, y compris l’évolution du marché ;
  • le nombre des maisons et appartements.

Toutes ces informations peuvent être utiles pour déterminer le type de locataire qui sera attiré par un bien d’investissement dans un endroit particulier.

Quelles sont les données les plus importantes ?

Il n’y a pas de réponse définitive à cette question. Elle dépend des conditions du marché de chaque lieu et de leur probabilité d’évolution dans le temps. Par exemple, le taux de vacance élevé et le taux de chômage dans une région peuvent changer assez rapidement si des infrastructures telles que des routes ou des bâtiments commerciaux sont en cours de construction. L’implantation de certaines infrastructures peuvent créer des emplois. Ceux-ci peuvent également modifier le profil démographique d’une ville.

Les faibles taux de vacance peuvent être affectés par le niveau de développement immobilier actuel d’une région. Les nouvelles unités en cours de construction augmenteront l’éventail des options dont disposeront les locataires une fois qu’elles seront terminées. Les villes plus anciennes peuvent également modifier leur profil démographique avec de nouvelles installations qui attirent des résidents plus aisés.

Il est essentiel d’effectuer des recherches approfondies avant de prendre une décision. Il faut aller vérifier auprès du conseil municipal les réglementations et les développements prévus qui pourraient avoir une incidence sur les biens d’investissement.