Auteur : fred

Le réinvestissement immobilier est-il une bonne stratégie ?

Réinvestissement immobilier

Si vous envisagez d’acheter une propriété depuis un certain temps, vous avez probablement entendu le terme « réinvestissement ». C’est l’une des options les plus récentes pour pénétrer le marché de l’immobilier, et de plus en plus de personnes l’ont choisi ces dernières années.

Bien que le rêve de tout le monde de posséder sa propre propriété soit toujours bien réelle, les prix élevés de ces derniers temps ont fait que de nombreuses personnes restent sur le marché de la location, incapables de s’offrir leur première maison.

Mais il y a ceux qui ont osé sortir des sentiers battus et trouver une nouvelle façon de monter en haut de l’échelle de la propriété. Ainsi, le réinvestissement est devenu de plus en plus populaire. Il consiste à acheter un bien immobilier tout en continuant à vivre dans un logement locatif.

Dans de nombreux cas, il s’agit d’un premier achat immobilier. Il est également probable que l’acheteur achètera une propriété dans un quartier plus abordable, tout en continuant à louer dans un autre, plus proche de son travail, de la ville et des autres commodités.

Les avantages du réinvestissement

Bien qu’il ne semble pas que cela soit souvent le cas avec la flambée des prix des loyers dans certains quartiers, la location est souvent moins chère que la possession d’un bien immobilier. Cela entraîne des coûts supplémentaires tels que l’assurance, l’entretien et les frais de copropriété, qui s’additionnent tous. Contrairement à la possession d’une maison, dans le cas d’un immeuble de placement, bon nombre de ces coûts sont déductibles des impôts, ce qui signifie qu’à long terme, vous n’aurez pas à en supporter la totalité vous-même.

Les considérations à prendre

Cette stratégie n’est pas forcément adaptée à tout le monde. Par exemple, les personnes qui ont une famille nombreuse peuvent estimer que le coût de la location d’un bien immobilier suffisamment grand pour leurs besoins l’emportera sur les avantages de la location et qu’il sera plus viable financièrement d’épargner pour l’achat de leur propre maison.

Cependant, ceux qui veulent vivre dans une certaine banlieue et dont le style de vie dépasse largement ce qu’ils pourraient se permettre en tant que propriétaires occupants peuvent en fait bénéficier de cette stratégie. La location permet à ces personnes de posséder une propriété, souvent dans un quartier plus abordable, tout en vivant dans un logement qui correspond à leurs goûts personnels.

Les avantages  de faire un achat pendant que vous louez

Il y a de nombreux avantages d’acheter pendant que vous louez. L’un des plus grands est la possibilité de voir la croissance du capital de votre investissement immobilier.

De nombreux locataires gardent un bien d’investissement uniquement dans ce but. Bien qu’il s’agisse d’un plan à long terme, cet avantage peut vous permettre de disposer de plus d’argent pour acheter la maison de vos rêves lorsque votre investissement sera vendu.

D’autres peuvent décider d’utiliser cette croissance du capital de leur bien d’investissement comme fonds propres lorsqu’ils demandent un prêt pour leur prochaine propriété, qu’il s’agisse de leur propre maison ou d’un second investissement.

La fiscalité

Il y a plusieurs choses dont vous devez être conscient lorsque vous êtes propriétaire d’un bien d’investissement tout en le louant. Bien qu’il y ait davantage d’options déductibles fiscalement, y compris la possibilité de demander un amortissement, vous devrez tenir compte de l’impôt sur les plus-values lorsque vous vendrez un bien d’investissement. Cela peut avoir un impact sur le montant final qu’il vous reste à verser, bien que plusieurs exemptions existent selon votre situation.

Les restrictions

Avec les différentes réglementations bancaires, il peut parfois s’avérer plus difficile d’obtenir un prêt pour un bien d’investissement que pour votre propre maison. Il est également possible que la banque exige un dépôt plus important. Les prêts à intérêt unique sur les biens d’investissement ont connu des restrictions beaucoup plus strictes, dont vous devez être conscient si cela fait partie de votre stratégie d’investissement locatif.

Les risques

La location elle-même peut également entraîner une certaine incertitude, car vous êtes à la merci du propriétaire. C’est lui qui décide de renouveler ou non votre bail, qui n’est généralement pas supérieur à un an. Bien que cela vous donne une certaine souplesse pour déménager, cela peut aussi vous amener à prendre un bien qui est simplement disponible, plutôt que ce que vous souhaitez réellement.

Prévoyez un budget de secours

D’une manière générale, assurez-vous d’avoir prévu un budget pour le loyer et les frais d’emprunts lorsque vous investissez dans un logement. Cette stratégie peut apporter de nombreux avantages, mais le fait d’être propriétaire d’un bien d’investissement peut également entraîner des périodes de soudure, ce qui peut s’avérer coûteux.

Bien que certaines polices d’assurance du propriétaire offrent une petite couverture à cet égard, il est préférable de faire les calculs au plus tôt pour savoir comment vous allez gérer financièrement cette situation si elle se présente.

L’assurance habitation : de quoi s’agit-il et pourquoi en avez-vous besoin ?

Assurance habitation c'est quoi

La possession d’un bien d’investissement comporte souvent des risques supplémentaires, car vous n’êtes pas celui qui vit dans le bien que vous possédez et, bien souvent, vos locataires vous sont étrangers. 

La protection de votre investissement, surtout s’il s’agit d’un bien aussi coûteux que la propriété, est une bonne chose pour les affaires. Et pour ce faire, vous avez besoin d’assurer votre investissement pour bien dormir sur vos deux oreilles. Vous avez besoin de vous souscrire à une assurance propriétaire bailleur pour votre propriété, mais vous devez aussi exiger à vos locataires de souscrire à une assurance habitation pour leur sécurité, ainsi que que celle votre bien.

L’assurance propriétaire bailleur

L’assurance propriétaire bailleur, aussi appelée assurance propriétaire non-occupant (PNO), comme son nom l’indique, s’adresse spécifiquement à ceux qui possèdent un bien d’investissement destiné à la location. Elle protège les propriétaires contre les pertes financières éventuelles liées à la possession d’un bien d’investissement par la Garantie Risques Locatifs (GRL), la Garantie Loyers Impayés (GLI) et une assurance Vacance Locative (VL).

L’assurance PNO à contrat multirisque couvre des éléments supplémentaires que votre bâtiment standard ne couvre pas. Il est donc important de comprendre la couverture incluse dans les offres spécifiques que vous examinez et de vous assurer qu’elle correspond aux besoins que vous avez pour votre investissement immobilier. 

Si votre propriété n’est pas encore habitée, les risques de vol et de cambriolage sont plus grands, même si le lieu est vide. L’assurance PNO garde vos esprits tranquilles et protège vos biens face à cela.

La souscription à l’assurance PNO peut se faire rapidement en ligne, vous pouvez d’ailleurs y consulter un conseiller. En cas de sinistre, un expert est envoyé chez vous en 2 jours pour la constatation des faits.

Vérifiez dans votre assurance PNO que les éléments suivants sont couverts car ce n’est pas toujours le cas :   

  • les dommages électriques,  
  • l’incendie et les risques annexes,
  • le dégât des eaux,
  • les catastrophes technologiques, du terrorisme et d’émeute,
  • la défense pénale et les recours,
  • les événements climatiques et les catastrophes naturelles,
  • les dommages causés par la malveillance des locataires et leurs invités,   
  • le vol par le locataire ou son invité, ou autre personne,
  • la perte de loyer si le ou les locataires cessent de payer,  
  • la responsabilité civile y compris les réclamations du locataire à votre encontre,  
  • le bris de glace.

L’assurance habitation pour locataire

Comme mentionné précédemment, vous devrez imposer à vos locataires de signer une assurance habitation lors de la remise de la clé de votre propriété. En France, la souscription à une assurance habitation pour un locataire est obligatoire. Elle est bénéfique pour eux et surtout pour vous car elle assure la sécurité de votre maison.   

Cette assurance s’adapte facilement aux besoins des propriétaires et des locataires, il faut donc que vous parliez à votre assureur de vos besoins et vos désirs pour le bien de votre investissement.

Le locataire doit mentionner dans l’assurance le nombre de colocataires pour être couvert des risques locatifs et de la vie privée. Elle peut être bilingue si éventuellement un de vos locataires est anglophone. Sa souscription peut se faire rapidement en ligne avec ou sans assistance. Le contrat d’assurance habitation se fait sans engagement, vous pouvez le résigner et changer d’assureur, même à la première année. Cette résiliation se fera par mail et votre contrat sera résilié le soir-même et remboursé dans un délai de 30 jours.

Les éléments ci-après sont généralement mentionnés dans l’assurance habitation :

  • l’incendie et l’explosion,
  • les dégâts des eaux,
  • la responsabilité civile et la vie privée,
  • les catastrophes naturelles et technologiques,
  • la défense pénale et les recours,
  • la tempête,
  • l’attaque terroriste,
  • le vol et le vandalisme,
  • les bris de glace,
  • l’assistance 24/7.

Toutes les assurances pour protéger les propriétaires ne vous offriront pas le même niveau de couverture. Lorsque vous recherchez un contrat d’assurance qui répond à vos besoins, assurez-vous de bien lire le contrat pour comprendre la couverture spécifique dont vous bénéficierez.

Quant à savoir si, en tant qu’investisseur, vous devez ou non souscrire une assurance propriétaire, les questions que vous devez vous poser sont les suivantes :  » à quel niveau de risque dois-je m’exposer avec mon investissement immobilier ? Et si quelque chose tourne mal, puis-je me permettre de le réparer sans l’aide d’une assurance ?  »

Investir dans l’immobilier : que faut-il savoir avant de prendre une décision ?

Investissement immobilier ce qu'il faut savoir

Les décisions en matière d’investissement immobilier doivent être fondées sur des recherches solides. Trois points importants sont à prendre en compte : les vacances de logement, les statistiques sur le chômage, et les informations démographiques. Mais, quel est le plus important ? Avant de répondre à cette question, nous allons les examiner un à un.

La vacance de logement

Elle indique, dans certains cas, le niveau de la demande de location dans un lieu particulier. Les immeubles bien situés ont un faible taux de vacances, et vice versa. Il ne faut pas oublier qu’à chaque fois que votre immeuble est inoccupé (c’est-à-dire sans locataire), il vous coûtera de l’argent. La bonne marche de cette affaire dépend avant tout de l’emplacement de votre bien d’investissement. Un faible taux de vacance de logement, dans une région ou un département par exemple, favorise les perspectives de croissance de votre capital au fil du temps.

En général, les bons emplacements présentent la plupart ou la totalité des caractéristiques suivantes :

  • une bonne perception par le public ;
  • la proximité des meilleures écoles ;
  • la proximité des commerces ;
  • la proximité d’un centre d’affaires ;
  • de bons transports publics ;
  • de nombreuses choses à faire le week-end, de bons restaurants, de meilleurs cafés, d’autres lieux de divertissement, des parcs, etc… 

Les locataires paieront souvent un loyer plus élevé pour habiter dans les zones qui présentent ces caractéristiques.

Les statistiques sur le chômage

Les lieux qui ont un faible taux de chômage ont également tendance à être très demandées. Investir dans ces endroits est excellent pour maximiser le rendement locatif et les perspectives de croissance du capital. Vous avez également plus de chances d’avoir un taux de rotation des locataires plus élevé. 

Par contre, un taux de chômage élevé peut avoir l’effet inverse. Il est plus difficile d’attirer des locataires de qualité si vous achetez un bien immobilier dans ces endroits. Par ailleurs, les locataires peuvent avoir du mal à payer leur loyer s’ils deviennent eux-mêmes chômeurs.

Les informations démographiques

Elles décrivent les caractéristiques des personnes, des ménages et des logements dans un endroit particulier. Ces données concernent :

  • l’âge moyen et le revenu moyen des habitants d’une région ;
  • le nombre de la population y compris les taux de croissance ;
  • les catégories d’emplois ;
  • le nombre moyen de personnes par ménage ;
  • le nombre de personnes qui louent, achètent ou possèdent une propriété ;
  • le prix moyen des maisons et des appartements dans la région, y compris l’évolution du marché ;
  • le nombre des maisons et appartements.

Toutes ces informations peuvent être utiles pour déterminer le type de locataire qui sera attiré par un bien d’investissement dans un endroit particulier.

Quelles sont les données les plus importantes ?

Il n’y a pas de réponse définitive à cette question. Elle dépend des conditions du marché de chaque lieu et de leur probabilité d’évolution dans le temps. Par exemple, le taux de vacance élevé et le taux de chômage dans une région peuvent changer assez rapidement si des infrastructures telles que des routes ou des bâtiments commerciaux sont en cours de construction. L’implantation de certaines infrastructures peuvent créer des emplois. Ceux-ci peuvent également modifier le profil démographique d’une ville.

Les faibles taux de vacance peuvent être affectés par le niveau de développement immobilier actuel d’une région. Les nouvelles unités en cours de construction augmenteront l’éventail des options dont disposeront les locataires une fois qu’elles seront terminées. Les villes plus anciennes peuvent également modifier leur profil démographique avec de nouvelles installations qui attirent des résidents plus aisés.

Il est essentiel d’effectuer des recherches approfondies avant de prendre une décision. Il faut aller vérifier auprès du conseil municipal les réglementations et les développements prévus qui pourraient avoir une incidence sur les biens d’investissement.


Est-il plus avantageux de louer un appartement meublé ?

Louer un appartement meublé

Si vous venez d’emménager dans une nouvelle ville et que vous souhaitez avoir le temps de vous orienter avant de décider où vous voulez vivre, la location d’un appartement meublé peut être un moyen facile d’avoir plus de liberté.

Pourquoi louer un appartement meublé ?

La location d’un appartement déjà meublé est idéale si :

  • Votre temps de séjour est assez court.
  • Vos meubles et vos biens sont en transit ou en garde-meubles.
  • Votre domicile se trouve dans une autre région ou dans un autre pays.
  • Votre séjour est à la fois régulier et requiert plus qu’une chambre d’hôtel.
  • Le temps pour acheter des meubles vous manque encore alors que le déménagement nécessite quelques mobiliers et ustensiles de cuisine.
  • Le décor et les meubles que quelqu’un d’autre a choisi selon ses goûts ne perturbent pas votre sens de l’esthétique et du bien-être.

Pourquoi louer un appartement non meublé ?

Voici quelques raisons qui vous inciteront à louer un appartement non meublé :

  • Un appartement meublé dans un même immeuble ou dans un même quartier est largement plus chère qu’un autre non meublé.
  • En général, il est beaucoup plus courant sur le marché.
  • Le locataire peut utiliser ses propres meubles, décors et ustensiles de cuisine.
  • Les animaux domestiques sont rarement les bienvenus dans un appartement meublé.
  • Le locataire a la possibilité d’aménager les lieux à sa convenance et en fonction de ses goûts.

Si vous craignez de devoir meubler un appartement en partant de zéro, cherchez en ligne et dans les magasins d’occasion locaux des articles de qualité qui pourraient vous convenir.

Les risques liés à la location d’un appartement meublé

Lorsque vous louez un appartement déjà meublé, vous êtes effectivement responsable des biens de quelqu’un d’autre. Vous devez donc faire beaucoup plus attention à ne rien endommager.

  • Vous devez remplacer les meubles quelque soit les marques et les tâches que vous avez fait. En plus, vous devez payer toutes les casses.
  • Si vous avez des enfants, vous allez tout le temps vivre dans la crainte. Vous devez surveiller constamment leurs activités, car ils pourraient endommager les meubles, les murs et les tapis ou qu’ils pourraient casser quelque chose.
  • Il y a moins de flexibilité dans ce que vous pouvez faire dans certaines pièces. Si, par exemple, une pièce d’appoint comme une chambre à coucher est meublée, elle ne peut plus être utilisée comme bureau à domicile.

Conclusion

Toutefois, un appartement meublé a ses avantages, seulement si vous envisagez d’en louer un parce que vous n’avez pas de meubles qui vous appartient vraiment. Il faut toujours prendre le temps de peser les avantages en termes financiers et esthétiques avant de vous engager dans un bail à long terme.

Immobilier : quelles commodités valorisent un investissement ?

Immobilier commodités investissement

Il ne fait aucun doute que certaines commodités font d’une banlieue un endroit plus agréable à vivre. Mais toutes les commodités ne font pas augmenter la demande et la valeur des propriétés.

En fait, certains pourraient même faire baisser les prix.

Les commodités très recherchées

Bien que la démographie de la région dicte en fin de compte les commodités qui sont importantes, les éléments suivants sont attrayants pour la plupart des gens et sont en corrélation avec la croissance des prix.

Les liaisons de transport

Vous ne pouvez pas sous-estimer l’importance de bonnes liaisons de transport, car elles peuvent vous amener auprès de tous les services et commodités dont vous avez besoin.

Plus les gens se rendent fréquemment dans un établissement, plus cet établissement est important.

Nous nous rendons habituellement au travail, en général, cinq jours sur sept dans la semaine. Mais il arrive que nous ne fassions les courses qu’une ou deux fois par semaine. On peut donc dire que la proximité du travail, ou du mode de transport qui nous permet de nous rendre au travail, a un facteur d’importance de cinq sur sept.

De bonnes écoles

Pour les familles, la proximité de bonnes écoles est une priorité absolue.

Les enfants peuvent se rendre à l’école par leurs propres moyens ou doivent être déposés. Mais là encore, il s’agit d’un événement qui a lieu cinq jours par semaine, donc il est également très important.

Les centres commerciaux, les supermarchés et les cafés

Il est important pour les acheteurs et les locataires d’avoir un bon café à proximité.

Les locataires et les acheteurs sont attirés par les zones qui offrent un accès facile aux centres commerciaux, aux supermarchés et aux cafés.

Beaucoup de gens font une grande épicerie une fois par semaine, mais ils peuvent aussi y acheter quelques fournitures supplémentaires ou des articles oubliés pendant la semaine.

Les cafés sont un signe de culture, d’embourgeoisement et d’emploi à proximité. Leur présence reflète l’activité économique et sociale de la région.

Les plans d’eau

Beaucoup de gens aiment bien vivre au bord de la mer.

Les plans d’eau sont très demandés, en particulier les plages. Les lacs et les rivières dotés d’installations de loisirs peuvent aussi être de grands atouts.

Plus le plan d’eau est grand, plus la demande est forte. Mais même les petits cours d’eau et les étangs des grandes réserves naturelles rendent une région attrayante pour son potentiel de loisirs et sa beauté.

Les commodités sous-estimées

Voici des commodités qui ont encore un certain poids.

Les commodités liées au mode de vie

Bien que tout le monde ne profite pas d’une piscine publique ou d’une réserve naturelle, la plupart des gens peuvent accorder une très bonne note au temps qu’ils y passent.

Certaines personnes aiment se définir en fonction de l’espace de vie qu’elles ont choisi : surfeur, accro du shopping, cycliste, fêtard, etc. L’identité d’une personne a beaucoup de poids dans le choix du lieu.

Les crèches et les garderies

Les jeunes familles ne constituent peut-être pas le groupe démographique le plus important, mais elles stimulent la demande. Les garderies sont donc importantes.

Si les acheteurs qui font monter les prix achètent des maisons familiales, vous devez tenir compte de la disponibilité des services de garde d’enfants, d’éducation et des offres liées à la famille.

De bons bars et de la bonne nourriture

Que vous soyez un amateur de gastronomie ou non, si la population des « amateurs de gastronomie » est attirée par une région, elle apportera son argent avec elle.

Les jeunes professionnels qui se concentrent sur les dépenses liées au style de vie représentent une aubaine pour un quartier populaire ou accueillant. Même en tant que locataires, ils font monter les loyers et rendent les investissements dans la région attrayants pour les investisseurs.

Les gares bien desservies

Avoir une gare n’est pas suffisant. Il faut aussi qu’elle soit bien entretenue et bien desservie.

Si une gare manque de places de parking, si les horaires des trains sont peu fréquents, si elle nécessite un changement de train ou si elle ne donne pas l’impression d’être sûre, cela aura un impact sur l’intérêt qu’aura un futur habitant, qu’il soit propriétaire ou locataire.

Le manque de désirabilité se traduit par un manque de demande et, par conséquent, une croissance plus faible. En revanche, une gare pratique, sûre et bien desservie est une carte maîtresse pour les nouveaux venus.

Les hôpitaux

Bien que les hôpitaux soient peu fréquentés, les gens se sentent plus en sécurité s’ils en ont un à proximité. Mais le véritable avantage d’avoir un hôpital dans la région est le nombre de locataires et l’activité économique qu’il crée.

Les rues bordées d’arbres

Il s’agit surtout d’esthétique, mais les rues bordées d’arbres sont très appréciées des acheteurs et de certains investisseurs étrangers également.

Un paysage de rue attrayant, bien entretenu et bordé d’arbres est un facteur de demande avéré. Mais vous devez aussi avoir une architecture cohérente dans la rue.

Les parkings

Le stationnement est particulièrement important dans les zones plus denses, notamment dans les quartiers proches d’autres moyens de transport, comme les gares ou à proximité des commerces.

Les terrains et les clubs sportifs

Les terrains et les clubs sportifs servent à de nombreuses fins de divertissement. Toutefois, certains clubs peuvent devenir trop grands et ainsi créer des encombrements et du bruit dans une zone.

Les commodités surestimées

Les aéroports

Il y aura toujours des gens qui voudront être plus proches de l’aéroport parce qu’ils y travaillent. Un aéroport crée également beaucoup d’activité économique par le biais des entreprises de transit.

Mais, par contre, les aéroports sont une source énorme de bruit, ce qui fait que leurs avantages sont surestimés.

Le bureau de poste

A l’heure actuelle, un bureau de poste est rarement visité par la plupart des gens. Mais il est toujours pertinent pour au moins une partie de la population.

La poste s’efforce aujourd’hui d’étendre ses services pour augmenter ses revenus. Mais l’avantage d’en avoir un à proximité est probablement surestimé.

Les lieux de culte

Le groupe « sans religion » est un groupe en pleine croissance.

Gardez à l’esprit que de nombreuses personnes se réclamant d’un groupe religieux ne peuvent de toute façon se rendre sur leur lieu de culte qu’une ou deux fois par an.

Comment soumettre une demande de location immobilière ?

Location immobilière

Il s’agit généralement de remplir un formulaire et de fournir autant de détails que le gestionnaire de biens ou le propriétaire le demande. Une fois que vous avez trouvé un bien immobilier qui vous plaît, il est préférable de fournir le plus d’informations possible et de postuler rapidement pour avoir le plus de chances d’être accepté. La demande de location peut être compétitive, surtout si plusieurs parties sont intéressées par le même bien. La demande exigera généralement des locataires potentiels qu’ils fournissent les informations suivantes.

Les informations à fournir

La vérification des antécédents

Les gestionnaires immobiliers peuvent vouloir procéder à des vérifications d’antécédents.

L’historique d’une location antérieure

Les propriétaires peuvent préférer louer la propriété à des locataires qui ont fait leurs preuves en matière de respect des délais de paiement du loyer et de surveillance de la propriété.

La solvabilité

Les propriétaires voudront s’assurer que les locataires sont en mesure de payer le loyer à temps.

Les références

Les gestionnaires immobiliers peuvent contacter des références telles que d’anciens agents de gestion, des employeurs ou des références de moralité.

La soumission de la demande

Veillez à répondre correctement à toutes les questions de la demande. Les agents immobiliers signalent que jusqu’à 30 % des demandeurs omettent des détails, ce qui fait souvent la différence entre une demande acceptée et une demande rejetée.

C’est une bonne idée de vous présenter au gestionnaire et de soumettre une demande à la fois sous forme numérique et sur papier. Il est recommandé de fournir autant de détails financiers que possible pour démontrer votre capacité à payer un loyer. Les fiches de paie, les relevés bancaires et un contrat de travail en cours ou une lettre de votre employeur indiquant votre salaire sont autant de moyens de prouver vos revenus réguliers.

Si vous postulez avec d’autres personnes, essayez de fournir tous vos détails ensemble afin de rendre cette procédure aussi simple que possible pour le gestionnaire immobilier. Si vous avez déjà loué, demandez à votre ancien gestionnaire immobilier de vous fournir un registre des loyers, c’est-à-dire un relevé complet de tous les loyers que vous avez payés précédemment. Vous pouvez joindre le registre des loyers à votre demande pour prouver que vous êtes un ancien locataire fiable.

  Les cautions

Au moment de conclure un contrat de location, le propriétaire peut vous demander une caution locative, une somme versée par le locataire au propriétaire, en vue de couvrir en amont le loyer impayé, les arriérés de charges, les travaux de remise en état du logement au terme du contrat, etc. Ce montant sera également clairement indiqué sur votre bail. Dans la plupart des cas, votre agent immobilier est chargé de déposer votre caution auprès de l’organisme gouvernemental compétent. Le locataire a le droit de recevoir un reçu légal du propriétaire pour reconnaître que la caution a été payée. La caution peut également être utilisée pour couvrir les dommages causés à la propriété par les locataires.

Proposez une offre

Il n’est pas rare que des locataires potentiels fassent des offres supérieures au prix de location demandé dans l’espoir d’obtenir une propriété convoitée. Les offres de location sont controversées car on pense qu’elles font gonfler les loyers et ce n’est actuellement pas illégal. Ceux qui envisagent de proposer un loyer supérieur à celui annoncé doivent d’abord examiner leur situation financière. En règle générale, un loyer abordable est considéré comme ne dépassant pas 30 % du revenu du ménage. Si un locataire paie plus de 30 % du revenu de son ménage pour louer un bien, il est probable qu’il sera en situation de « stress locatif ».

Les motifs de refus d’une demande de location

Il est courant que les locataires soient refusés pour une poignée de propriétés avant de réussir, surtout sur un marché concurrentiel. Si vous avez été refusé et que vous souhaitez savoir pourquoi, vous pouvez demander au gestionnaire immobilier responsable de vous donner son avis.

Voici les raisons les plus courantes pour lesquelles les demandes de location d’un candidat sont rejetées à plusieurs reprises :

Vous n’avez pas fourni suffisamment de preuves de vos revenus

Les agents immobiliers et les propriétaires veulent s’assurer qu’un locataire peut payer son loyer à temps chaque mois, et la meilleure façon de le déterminer est de consulter les informations financières fournies dans leur demande. Assurez-vous que vous fournissez, avec chaque demande de location, des preuves de vos revenus pour soutenir le paiement d’un loyer régulier, telles que des fiches de paie, un relevé bancaire, votre dernière déclaration d’impôts, le grand livre des loyers ou une lettre de votre employeur.

Vous n’avez pas rempli correctement la demande

Les gestionnaires immobiliers affirment qu’une forte proportion de demandeurs ne remplissent tout simplement pas la demande de propriété. Veillez à répondre à toutes les questions du formulaire et à fournir des pièces justificatives claires telles que des informations financières, des pièces d’identité et des références appropriées.

Vous postulez pour des biens immobiliers hors de votre fourchette de prix

Si les informations financières que vous avez fournies sur une demande de location indiquent que votre loyer dépassera 30 % des revenus de votre ménage, de nombreux gestionnaires immobiliers détermineront que la propriété est hors de votre fourchette de prix.

Les locataires qui consacrent plus de 30 % du revenu de leur ménage au loyer sont considérés comme étant en « situation de stress lié au logement » et sont donc plus susceptibles de prendre du retard dans le paiement du loyer, ce que les gestionnaires immobiliers tentent d’éviter.

Vous n’avez pas postulé assez vite

Parfois, il s’agit simplement d’un cas où une autre partie fait une demande de location avant vous. Pour éviter cette situation, plutôt que d’inspecter une propriété et d’introduire une demande en ligne dans les jours qui suivent, vous pouvez remplir une demande sur papier à l’avance et la soumettre.

Veillez à joindre à votre demande toutes les pièces justificatives, telles que des photocopies de vos pièces d’identité et de vos bulletins de salaire. 

Si votre demande est acceptée

Une fois que votre candidature a été acceptée pour un logement en location, vous devrez signer un bail, également appelé contrat de location résidentielle. Il s’agit d’un accord juridiquement contraignant entre un locataire et un propriétaire qui stipule des informations clés telles que :

  • combien de temps un locataire peut vivre dans une propriété ;
  • le montant du loyer, ainsi que les modalités et le moment de son paiement ;
  • le montant de la caution ;
  • toute condition particulière, par exemple, si vous pouvez ou non avoir des animaux de compagnie ou si vous pouvez allumer un feu dans la cheminée.

Un bail peut être écrit ou verbal, mais il est recommandé de le rédiger par écrit. Il doit également être conforme à la législation. Les contrats de location peuvent comporter des conditions, par exemple l’autorisation ou non des animaux de compagnie.

Les types de contrats de location

Il existe deux principaux types de baux résidentiels : les baux à durée déterminée et les baux périodiques. Un bail à durée déterminée est un bail de six ou douze mois. Les baux périodiques commencent généralement sur accord après la fin d’un bail à durée déterminée.

Un bail périodique n’a pas de date de fin précise et n’exige généralement pas un préavis aussi long de la part des locataires qui souhaitent quitter la propriété et des propriétaires qui souhaitent mettre fin au contrat de bail. Le délai de préavis requis dépend des motifs stipulés et de la législation nationale en vigueur.

Achat d’une maison, par où commencer ?

Achat maison où commencer

L’achat d’une maison est un événement qui change la vie de la plupart des gens, et il peut être assez complexe lorsqu’on ne sait pas par où et comment commencer. Voici donc certaines choses à prendre en compte lors de l’achat d’une propriété. 

Que faut-il prendre en considération ? 

Il faut d’abord comprendre votre état de préparation personnel. Vous devez examiner votre état de crédit, parce que c’est la première chose que les banques examinent lorsque vous vous adressez à elles pour obtenir un financement. Comment avez-vous géré votre capacité à rembourser des petites choses comme vos cartes de crédit, vos comptes de vêtements, etc. 

A partir de là, vous devez commencer à examiner votre capacité financière, parce que vous devez examiner ce que vous pouvez vous permettre, non seulement à court terme, mais aussi sur une certaine période de temps. Il y a des calculateurs d’accessibilité financière que vous pouvez utiliser pour le savoir. Il s’agit essentiellement de vos dépenses moins votre excédent, ce qui vous donne une fourchette de ce que vous pouvez vous permettre. 

Et troisièmement, vous devez commencer à examiner les économies que vous avez réalisées, car cela implique certains coûts entre autres, l’obtention d’un prêt et, bien évidemment, lorsque vous êtes dans la maison de vos rêves, vous devez vous assurer que vous pouvez l’entretenir. Des choses comme les factures d’électricité, vos prélèvements, les taux et les impôts, etc. C’est donc la clé. 

Enfin, il y a l’étape de votre vie. A quelle étape de votre vie vous trouvez-vous ? Si vous êtes célibataire, par exemple, vous pouvez généralement commencer par une garçonnière ou un appartement d’une chambre à coucher. Si vous souhaitez vous installer dans cette maison pendant quelques années, vous pouvez chercher un logement un peu plus grand. Considérez donc l’étape de votre vie et le moment où vous êtes susceptible d’évoluer avant de vous engager dans une propriété. 

Comment choisir ? 

Vous pouvez donc acheter une maison dans le cadre d’une succession ou d’une propriété indépendante, ce qui signifie que vous achetez un titre partiel si c’est une succession ou une propriété indépendante qui est un titre complet. Les éléments clés à prendre en compte sont la sécurité, les commodités, le lieu de travail, les relations sociales, et aussi ce que vous cherchez à obtenir de la propriété. S’agit-il de votre résidence principale, ou l’envisagez-vous du point de vue d’un investissement ? Parce que cela déterminerait si vous décidez ou non de la personnaliser ou de la conserver ; c’est assez classique. 

Quel rôle la banque joue-t-elle ? 

Donc, en tant que banque, son rôle est évidemment de vous aider à trouver l’endroit. Et une partie du processus de financement consiste également à vous éduquer pour que vous compreniez exactement quels canaux vous pouvez utiliser pour obtenir un prêt au logement, quels coûts vous devez prendre en compte. Et puis, évidemment, au fur et à mesure, vous pouvez être un peu plus sophistiqué dans votre utilisation de l’endroit ou dans votre utilisation du prêt au logement. 

Vous pouvez soit effectuer un paiement anticipé, ce qui est un bon moyen de créer une petite caisse noire pour vous lorsque vous avez besoin d’un financement supplémentaire, et aussi lorsque vous finissez par rembourser, en espérant que la valeur du bien s’est appréciée de sorte que lorsque vous achèterez votre prochaine propriété, vous aurez une belle caution à déposer. Cela vous aidera à gérer la valeur à long terme et le taux que la banque vous donnerons pour votre prochaine maison. 

Quelle est la stratégie de la banque concernant ces clients ? 

Ce que les banques essayent de faire, c’est de s’assurer constamment que toute personne qui souscrit une obligation, auprès d’elles, soit en mesure de la maintenir et de veiller à ce qu’elle continue à être un atout sur le long terme. Une partie de leur stratégie consiste donc à créer des canaux faciles d’accès pour les personnes qui souhaitent obtenir une caution. Elles informent les clients  sur les différentes options qui s’offrent à eux en matière de propriété. Ainsi, ils peuvent soit acheter pour louer, soit acheter une propriété pour investir, soit choisir de construire quelque chose. Elles essaient donc de s’assurer qu’elles répondent aux besoins de chacun, quelle que soit l’étape de la vie à laquelle il se trouve à ce moment-là. 

Page 2 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén