En matière d’immobilier, faire visiter son bien est souvent la condition sine qua non à un achat. La visite permet aux acheteurs potentiels de se projeter en quelques minutes voire quelques secondes, d’observer l’agencement des pièces, de se rendre compte de l’espace disponible, du type d’habitat ainsi que d’observer s’ils s’y sentent (ou non) à leur aise. Ce qui se joue en matière de visite immobilière est crucial. Avec la digitalisation du secteur de l’immobilier, la visite immobilière se modernise, elle devient interactive. Désormais, la visite virtuelle immobilière a le vent en poupe, et ce n’est pas pour rien. Dans ce guide, nous en apprendrons plus à ce sujet, mais également sur la visite de bien immobilier en général. Ces deux éléments n’auront plus aucun secret pour vous !

Visite virtuelle immobilier

C’est quoi une visite virtuelle ?

Une visite virtuelle est une visite en ligne d’un bien immobilier en vente. Elle est mise à la disposition des potentiels acquéreurs via des sites internet de petites annonces immobilières notamment et donne à voir l’intérieur et l’extérieur d’une maison ou d’un appartement en 3 dimensions. L’image bouge de façon dynamique en fonction des interactions de l’internaute, qui peut donc se déplacer depuis son canapé ou son fauteuil, d’une pièce à l’autre du bien immobilier qu’il envisage possiblement d’acquérir. Bien souvent, il sera également possible de zoomer sur différents éléments de l’habitation.

A quoi sert une visite virtuelle en immobilier ?

La visite virtuelle en immobilier revêt des avantages séduisants tant pour les propriétaires que pour les acquéreurs et investisseurs.

Les avantages de la visite virtuelle immobilière pour les acheteurs

Visiter virtuellement un bien immobilier permet de se faire très rapidement une idée de l’esthétique et du potentiel d’une habitation, même si l’atmosphère qu’elle dégage ne sera bien sûr pas vraiment perceptible. Le bien en vaut-il la peine ? Est-il nécessaire de se déplacer, d’engager de la ressource pour ce faire ? Lorsque le temps manque ou que l’on souhaite tout simplement s’épargner des efforts, la visite virtuelle peut donc représenter une très bonne option pour faire le tri entre les différents biens du marché ! La visite virtuelle étant disponible en ligne et accessible de tous, il est également possible de partager très simplement à ses proches ses dernières trouvailles en matière d’immobilier : l’idéal si l’un des coacquéreurs ne peut se déplacer pour une raison géographique ou pour une autre.

Les avantages de la visite virtuelle immobilière du côté des propriétaires

Du côté des propriétaires, la visite virtuelle immobilière est aussi particulièrement avantageuse. Elle est certes plus coûteuse que l’organisation de visites traditionnelles, puisque vous devrez passer par un service spécialisé en la matière. Mais vous bénéficierez aussi d’une bien meilleure attractivité pour votre bien immobilier ! Celui-ci se distinguera d’emblée des autres maisons ou appartements du marché et attirera donc plus de potentiels acquéreurs. Vous donnez à voir l’intérieur de votre logement dans sa globalité, preuve que vous n’avez (en apparence) rien à cacher : cela renvoie aussi une impression de confiance. Et en matière de vente immobilière, la confiance doit toujours être de mise !

Enfin par la suite en visite classique, les seuls acquéreurs qui se présenteront chez vous seront ceux ayant déjà été convaincus par votre visite virtuelle, autrement dit la crème de la crème, qui ne demandent sans doute qu’à confirmer leur impression positive rapport à votre bien. Vous obtenez davantage de visites qualifiées et mettez toutes les chances de votre côté pour vendre ! A contrario, vous vous épargnez un lot de visites inutiles de personnes qui ne connaissent pas votre bien.

Un exemple de visite virtuelle :

Visite virtuelle immobilière ou visite classique : que choisir et dans quel contexte ?

Visite virtuelle immobilière et visite classique sont complémentaires. Pour autant, l’une peut aller sans l’autre ! Il est par exemple tout à fait possible de se cantonner à une visite classique pour vendre son bien de façon traditionnelle. A contrario, vendre en passant simplement par une visite virtuelle semble un peu utopique, en cela que les sommes engagées sont très importantes et qu’un acheteur achètera généralement peu sans avoir pris le temps d’observer ledit logement de plus près. La question que vous devez vous poser, c’est plutôt de savoir si oui ou non, vous devez ajouter une visite virtuelle à votre stratégie de vente. La réponse est oui, si :

  • Engager un budget supplémentaire ne vous fait pas peur (il s’agit en règle générale de quelques centaines d’euros tout au plus),
  • Vous souhaitez vendre rapidement. La visite virtuelle maximise vos chances de trouver preneur,
  • Vous avez peu de temps ou d’énergie à consacrer à des visites physiques.

La visite virtuelle est-elle obligatoire en vue d’une vente ?

Comme vous l’aurez certainement compris, la visite virtuelle n’est absolument pas impérative dans le cadre d’un achat / vente immobilier. Elle dispose en revanche d’un bon nombre d’avantages et presque d’aucun inconvénient, si ce n’est peut-être son prix. Il serait donc dommage de ne pas mettre cette technologie à votre service, si l’occasion se présente.

Comment faire une visite virtuelle en immobilier ?

Est-il possible de réaliser soi-même une visite virtuelle ? En fait, ce genre de technologie est loin d’être encore à la portée de tous. Elle nécessite de savoir comment capturer l’intérieur d’une habitation de façon à le sublimer, mais aussi de manier le logiciel de visite virtuelle 3D. C’est un travail de professionnel. Mais comment s’y prennent-ils ?

Techniques de réalisation d’une visite virtuelle

La plupart du temps, une visite virtuelle se construit grâce à l’agrégat de plusieurs photos de l’intérieur du logement : capturer l’intérieur du logement constitue donc la première étape en matière de visite virtuelle.

Lesdites photos peuvent être prises grâce à un appareil 360° : dans ce cas, une seule capture suffit. Mais il est également possible d’utiliser un appareil photo fish eye ou circulaire ou encore un appareil classique de type grand angle. Notons que plus il y a de photos, plus il y aura d’angles disponibles et donc plus il sera possible pour les internautes d’interagir précisément avec la visite virtuelle et de zoomer. Attention : il sera nécessaire de prendre au moins 25 à 30% de recouvrement entre les photos pour que celles-ci se suivent de façon fluide et pour donner l’effet représentation 3D escompté, harmoniser la lumière et les couleurs. Vous l’aurez compris : préparer une visite virtuelle est l’affaire de professionnels et chaque étape est loin d’être anodine à commencer par la première d’entre elles (choix de l’appareil, positionnement, travail de la photo…).

Une fois le lot de photos définitives en poche, il s’agira de les travailler ensemble pour fournir un rendu final à la hauteur des attentes du propriétaire du logement ou de l’agence immobilière mandatée pour ce faire. Il faudra ensuite assembler les photos puis procéder à la correction des distorsions optiques le cas échéant et aux dernières finitions (correction des zones de flou, raccords entre photos, gestion des couleurs…).

Quoi montrer et ne pas montrer lors d’une visite virtuelle ?

Ce qu’il faut savoir avec la visite virtuelle en immobilier, c’est que vous vous devez de montrer tout le logement. Faire l’impasse sur une porte ou un étage laisserait à penser que vous souhaitez cacher quelque chose et aurait l’effet inverse que celui escompté, à savoir rendre vos potentiels acquéreurs méfiants sur le bien. Si votre bien immobilier comporte des défauts majeurs, n’hésitez pas à être transparent et à le signaler dans le texte de l’annonce. Vous pouvez également demander la création d’une visite virtuelle 3D via un appareil 360° pour permettre aux internautes d’obtenir une vue d’ensemble sans pour autant leur donner la possibilité de trop zoomer. Cela vous coûtera également sensiblement moins cher, puisque le travail de capture sera moins laborieux.

A qui faire appel pour réaliser une visite virtuelle ?

Comme dit précédemment, réaliser une visite virtuelle n’est pas à la portée de tous les particuliers. Si vous vous sentez l’âme d’un designer, que vous avez du temps et de l’énergie à dépenser, vous pouvez vous intéresser au sujet en passant en revue quelques tutoriels plutôt bien réalisés sur internet. Toutefois, la plupart du temps, vous mandaterez plutôt votre agence immobilière pour ce faire. Si elle ne détient elle-même pas la ressource pour produire votre visite virtuelle, elle saura certainement à qui s’adresser. Enfin, des services spécialisés en visite virtuelle immobilière foisonnent en ligne à l’heure actuelle. Une simple recherche via votre moteur de recherche vous permettra de rentrer en contact avec ces professionnels de la photo et de la 3D. Ce faisant, vous pouvez même si vous le souhaitez, vous passer d’agence immobilière pour la vente de votre bien.

Vendre sa maison en ligne : les clés du succès

Vendre sa maison en ligne est loin d’être une mince affaire. Surtout, ce n’est pas le genre de démarches que vous réaliserez plus que quelques fois dans votre vie, difficile donc, de se créer une expérience en la matière. Si vous souhaitez toutefois vous occuper de ces démarches, voici quelques clés du succès.

Rédiger une annonce impactante

Rédiger une annonce immobilière qui attire l’oeil est la première clé du succès, notamment parce qu’elle contient les informations essentielles concernant votre bien et servant à la mettre en valeur. Le prix, la localisation et la typologie de bien immobilier sont bien entendu à indiquer, mais également tous les menus détails que vous considérez utile à signaler. Plus vous ajouterez de détails, plus les potentiels acquéreurs seront capables de déterminer si votre maison ou votre appartement remplit les critères qui leur sont propres. A contrario, moins vous ajoutez d’informations, moins vous obtiendrez de visites qualifiées, notamment. Tout est affaire de dosage ! Dans votre annonce immobilière, spécifiez par exemple :

  • L’orientation de votre habitation. Un agencement plein sud sera plus couru qu’une orientation nord, par exemple.
  • Le nombre de chambres,
  • Le nombre de salles de bains / pièces d’eau,
  • La présence ou non d’un garage, d’une extension,
  • La présence et la superficie de votre extérieur, sa typologie. Est-il arboré, en pente ?
  • Le type de cuisine : ouverte, fermée,
  • La situation de votre bien. Spécifiez notamment les points d’intérêt à proximité tels que les centres commerciaux, écoles, voies routières, parcs et jardins.
  • Les travaux à prévoir… ou non. Même si cela vous paraît induit, spécifiez également lorsqu’il n’y a aucuns travaux à prévoir. Cela rassurera les acheteurs potentiels.

Mis à part les points négatifs réellement bloquants (travaux importants à prévoir…), vous pouvez, dans le texte de votre annonce, omettre quelques petits points de détails qui pourraient vous desservir. C’est le cas pour une orientation Nord ou encore pour la taille réduite de votre salle de bains, par exemple. Vous mettrez davantage de chances de votre côté en partageant ces informations en visite et non en ligne.

Sélectionner des photos et vidéos de qualité

Le texte de l’annonce est l’un des deux éléments primordiaux d’une annonce de vente immobilière. L’autre, ce sont les visuels. Bien souvent, ceux-ci sont même les premiers à être parcourus du regard dans votre fiche bien ! Ils doivent donc être bien choisis. Par “bien choisis”, on entend notamment :

  • Une luminosité adéquate. Exit les photos de nuit ou bien ternes. La luminosité étant l’un des principaux critères de choix en matière d’immobilier, vous devez donner à voir un intérieur lumineux, même s’il ne s’agit pas du point fort de votre logement.
  • Une qualité nette, autrement dit des photos non pixelisées. Munissez-vous d’un bon appareil photo ou d’un smartphone dont la qualité est correcte.
  • Des angles de vue intéressants. Donnez à voir des pièces entières plutôt que de vous focaliser sur des éléments de mobilier, par exemple. Les futurs acquéreurs souhaitent avant tout se rendre compte des espaces.

Plus vous ajouterez de photos, plus vous rassurerez les potentiels acheteurs au sujet de votre habitation, plus vous obtiendrez de visites de la part d’acheteurs réellement intéressés par votre logement. A ce stade, ajouter une visite virtuelle immobilière peut réellement être l’élément qui fait toute la différence. Pensez-y !

Dans tous les cas, vous pouvez confier à votre agence immobilière le soin de réaliser les photos de votre bien. Ceux-ci sont des professionnels du secteur et connaissent leur travail. Ils sauront mettre votre bien en valeur, quel qu’il soit.

Avoir recours à des services annexes de vente de maison comme les enchères en ligne

Outre la visite virtuelle en immobilier, il existe de nombreux autres services en ligne vous permettant de mettre votre bien en valeur et de le vendre plus rapidement. Parmi ceux-ci notamment, les enchères immobilières ! En avez-vous déjà entendu parler ? Il s’agit en fait d’enchères sur un système classique, mais menées en ligne à distance.

A quoi servent les enchères en ligne ?

Les enchères immobilières en ligne ou enchères interactives permettent avant toute chose de vendre votre bien dans les meilleurs délais possibles, et au meilleur prix. Alléchant, n’est-ce pas ? Via une plateforme d’enchères en ligne, vous obtenez une visibilité considérable pour votre bien, déterminez sans pression la date de l’enchère et le prix estimé. Le système d’enchères et la concurrence directe incite généralement les acquéreurs à faire une offre au prix voire à enchérir jusqu’à l’atteinte d’un prix supérieur. En matière d’enchères en ligne, votre bien sera mis en valeur grâce à une visite virtuelle. Toutefois, vu les sommes engagées, les visites traditionnelles seront quand même de rigueur ! Vous vous cantonnerez toutefois à recevoir les acquéreurs déjà très intéressés par votre bien, et vous pourrez sélectionner des créneaux de visite réduits.

Notons une chose importante : pour être inscrits sur une plateforme d’enchères en ligne, les futurs acquéreurs attestent de leur capacité financière, un avantage supplémentaire pour vous !

Vous l’aurez compris, les enchères immobilières servent donc à simplifier votre vente, en en synthétisant et en en optimisant chaque étape.

Comment vendre sa maison aux enchères en ligne ?

Il suffit de vous rapprocher d’une plateforme d’enchères en ligne. Ces plateformes vous mettront en relation avec une agence immobilière partenaire qui se chargera de mettre en valeur votre bien sur leur interface, notamment. Il vous suffit ensuite de vous laisser guider par ces experts en immobilier.

Organiser des visites pour son bien immobilier : comment faire ?

En vente classique tout comme en vente en ligne, et peu importe que vous ayez fait réaliser une visite virtuelle, vous devrez vous acquitter de l’étape qu’est la visite classique. Vous pouvez également déléguer cette tâche à votre agent immobilier, même s’il est toujours plus agréable de rencontrer les potentiels acquéreurs de son bien, et inversement. Pour vous aider dans cette étape, parcourons quelques conseils pratiques.

Faire appel aux bons professionnels

Si vous déléguez cette étape, soyez vigilant sur le choix de l’agent immobilier à qui vous faites appel. Celui-ci deviendra le visage de votre bien, il doit connaître les informations de votre logement sur le bout des doigts et savoir le mettre en valeur, mais également bien présenter et faire preuve de charisme et de réassurance. Rencontrez plusieurs agents avant de faire votre choix : chaque détail compte.

Etablir un planning de visites et se rendre disponible

En matière de visites immobilières, vous aurez vite fait de vous laisser déborder dans le cas où vous ne vous organisez pas suffisamment à l’avance. Faire visiter sa maison ou son appartement prend du temps, il vous faudra vous investir. Si vous n’avez que peu de créneaux disponibles (et même dans le cas contraire), il est recommandé de regrouper vos visites sur un seul à deux jours, et ce, quitte à organiser des visites groupées. Cela est moins agréable pour les acquéreurs, mais les met également en face de leur concurrence directe, créant un contexte assez stimulant dans la majorité des cas.

Vous pouvez également vous acquitter des visites le soir, mais gardez toujours en tête que vos acquéreurs préféreront se faire une idée du potentiel du logement en plein jour, pour jauger de son orientation, notamment.

Préparer un argumentaire solide

Votre attitude et la façon dont vous menez votre argumentaire seront déterminants dans la finalité de la visite. Vous devez être accueillant et mettre à l’aise vos visiteurs. N’oubliez pas que vous devez leur permettre de se projeter dans votre logement. Pour ce faire, soyez présent, mais pas trop. Amenez-les d’une pièce à l’autre en débutant par les pièces de vie puis les chambres. Précisez les informations essentielles à chaque étape puis laissez vos visiteurs s’imprégner de l’endroit, tout en restant à l’écoute de leurs diverses questions.

Il vous faudra la plupart du temps avoir réponse à tout. Aussi, même si vous pensez connaître votre logement, pensez à refaire un point sur ses informations : date de construction, spécificités des derniers travaux menés, type de chauffage, prix des diverses taxes, types de revêtements muraux et au sol… Pensez également à préparer des contre-arguments si vous savez que votre habitation dispose de quelques points bloquants : une seule salle de bains, absence de garage, mur mitoyen…

Soignez votre intérieur… et pas que

Préparer une visite immobilière s’effectue très concrètement en termes d’agencement, également. Rangez votre intérieur, retirez les éléments trop personnels comme les diverses photos de famille ou souvenirs de voyage… Tout doit être soigné au maximum. L’extérieur de votre domicile devra également être travaillé.

Ayez en votre possession tous les documents requis

Saviez-vous qu’un dossier de diagnostics techniques est obligatoire dans le cas d’une vente ? Vous devez vous rapprocher de diagnostiqueurs professionnels, qui se chargeront d’analyser votre logement sous toutes les coutures. N’hésitez pas à vous munir de ce dossier lors des visites et de le consulter dans le cas de questions, voire de le confier à vos potentiels acquéreurs le temps de la visite, cela les rassurera sans aucun doute sur votre bonne foi.

A présent, vous en savez davantage sur la visite virtuelle immobilière et de façon plus générale sur les moyens de mettre en valeur votre logement en vue d’une vente. L’accompagnement d’un ou plusieurs professionnels sera conseillé, mais vous pouvez également entreprendre ces démarches vous-même si cela vous tient à cœur.